Les paradoxes de la douleur

Objectifs pédagogiques :

  • Identifier, les signes et différences entre la douleur et la souffrance
  • Comprendre les paradoxes et mécanismes physiologiques et psychologiques de la douleur
  • Améliorer sa pratique clinique ou son accompagnement de personnes en souffrance.

Contenus :

– Les expressions de la douleur

– Réflexion sur douleur physique/psychique, souffrance, etc…., les intrications, la conversion de l’un à l’autre, entre psychisme et corps fonctionnel.

– La douleur dans ce que son expression peut figer l’autre, comme si elle transmettait à l’autre la paralysie qu’elle entraine, pourrait-elle être l’envers du mouvement ?

– L’au-delà de la douleur :  introduction à la notion de jouissance

– Les fonctions de la douleur

– La douleur comme l’envers de la pensée, l’envers du silence.

– La douleur comme un symptôme, nécessité de la plainte.

– La douleur (physique) : conversion pour fuir une douleur psychique impensable

Signal.

– Faire-valoir

– Les utilisations de la douleur

– La douleur recherchée par le bourreau, le sadique… ? Il y a un sens à la douleur ?

  • Sacrifice/rituel.
  • Quel type de douleur par la suite pour la victime ?

– La douleur, signe de vie (automutilation, hautes performances sportives, etc…)

– Faire avec la douleur ?

– Remettre en mouvement malgré la douleur.

– Faire mal à l’autre dans le traitement. Pourquoi ‘réveiller’ la douleur, ‘susciter ‘ la douleur? Comment le supporter.

– Douleur et récit/pensée